Édition du

mercredi 28 avril 2021

Première lecture

« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul »
Ac 12, 24 – 13, 5
Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là,
la parole de Dieu était féconde et se multipliait.
Barnabé et Saul, une fois leur service accompli
en faveur de Jérusalem, s’en retournèrent à Antioche,
en prenant avec eux Jean surnommé Marc.
Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche
des prophètes et des hommes chargés d’enseigner :
Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène,
Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque, et Saul.
Un jour qu’ils célébraient le culte du Seigneur
et qu’ils jeûnaient, l’Esprit Saint leur dit :
« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul
en vue de l’œuvre à laquelle je les ai appelés. »
Alors, après avoir jeûné et prié,
et leur avoir imposé les mains,
ils les laissèrent partir.
Eux donc, envoyés par le Saint- Esprit,
descendirent à Séleucie
et de là s’embarquèrent pour Chypre ;
arrivés à Salamine,
ils annonçaient la parole de Dieu
dans les synagogues des Juifs.
Ils avaient Jean- Marc comme auxiliaire.

Psaume

66 (67), 2-3, 5, 7-8
R/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu’ils te rendent grâce tous ensemble ! ou : Alléluia !

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, tu conduis les nations.

La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore !

Évangile

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur. Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Alléluia.
Jn 12, 44-50
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus s’écria :
« Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit,
mais en Celui qui m’a envoyé ;
et celui qui me voit
voit Celui qui m’a envoyé.
Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde
pour que celui qui croit en moi
ne demeure pas dans les ténèbres.
Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle,
moi, je ne le juge pas, car je ne suis pas venu juger le monde,
mais le sauver.
Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles
aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée :
c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Car ce n’est pas de ma propre initiative que j’ai parlé :
le Père lui-même, qui m’a envoyé,
m’a donné son commandement
sur ce que je dois dire et déclarer ;
et je sais que son commandement est vie éternelle.
Donc, ce que je déclare,
je le déclare comme le Père me l’a dit. »

Méditation

L’évangile de saint Jean est composé essentiellement de deux parties. Les douze premiers chapitres nous rapportent les grands signes du ministère de Jésus et son enseignement aux foules, en Galilée et à Jérusalem. À partir du début du chapitre 13, ce sont les derniers moments de la vie de Jésus, depuis son dernier repas jusqu’à sa résurrection. Le passage de l’évangile d’aujourd’hui nous fait donc entendre les derniers mots de la vie publique de Jésus, qui sont comme une conclusion de son ministère et un appel ultime à croire en lui. Croire ne peut se réduire à être une belle idée ou une conviction intellectuelle : croire c’est engager sa vie, toute sa vie, dans la suite de Jésus. Il n’y a pas de place pour une demi-foi, une sorte de spiritualité individuelle, sans conséquences sur notre vie concrète. Jésus nous propose un choix entre la lumière et les ténèbres. Que voulons-nous choisir aujourd’hui ? Quelles conséquences concrètes ce choix aura-t-il dans ma journée ?

Méditation par le Père Alain de Boudemange

Chant du jour

Tu es bénie, ô Marie

1. Tu es bénie, ô Marie,
Le Père t’a choisie.
Tu conçus l’Emmanuel
Pour nous ouvrir le ciel.
Viens enfanter en nos cœurs
Le Fils de Dieu sauveur.
Nous t’accueillons !

R. Ave Maria,
Ave Maria. (bis)

2. Tu es bénie, ô Marie,
Le Père t’a choisie.
Sa grâce en toi est donnée
Pour tous ses bien-aimés.
Avec toi, l’Église croit
Que son royaume est là.
Nous t’accueillons !

3. Tu es bénie, ô Marie,
Le Père t’a choisie.
Si l’Esprit consolateur
Te trouve dans nos cœurs,
Il s’y précipitera,
Nous comblera de joie.
Nous t’accueillons !

Paroles et musique : B. Pavageau – Harmonisation : D. Rollo


© 2019, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Belle journée avec DIEU !

Je partage cette page à un ami

Ma prière quotidienne

par email ou avec l'application mobile

INSCRIPTION

au mail quotidien Prier Aujourd'hui

TÉLÉCHARGER

l'application Prier Aujourd'hui